Le Tamanoir

Le Tamanoir

tamanoir-02


Qui est-il ?

Mammifère de taille moyenne au pelage gris et blanc, il présente une apparence incroyable avec son grand museau et sa grande queue en forme de balai ! Ses griffes sont extrêmement puissantes. Sa démarche paraît curieuse : il marche en prenant appui sur le dessus de la main, les griffes repliées à l’intérieur les protégeant ainsi de l’usure contrele sol !

L’odorat joue un rôle majeur dans la vie sociale de ce solitaire. Il répand abondamment sa salive à proximité des lieux où il s’alimente. Ses glandes anales sécrètent également une substance particulièrement nauséabonde. Les tamanoirs communiquent grâce à ces odeurs car ils sont plutôt silencieux ! On estime que son odorat est quarante fois plus développé que chez l’humain. Grand et puissant le tamanoir, a peu de prédateurs hormis l’homme (la chasse, les routes) et les grands félins (le jaguar, le puma).

Que fait-il ?

En dehors des périodes de sieste, son activité principale est la recherche d’insectes notamment dans les termitières. Il doit en consommer de grosses quantités car ils sont pauvres en énergie et il doit visiter un grand nombre d’endroits : d’une part afin d’éviter de détruire complètement la termitière mais peut-être plus encore car les termites et autres insectes sociaux possèdent des « soldats » aux armes redoutables qui défendent leur colonie en projetant une pluie d’acide !

Ou vit-il ?

tamanoir Le Venezuela peuplé de 28 millions d’habitants est grand comme deux fois la France. Capitale : Caracas. Territoire magnifique, il fut appelé « Terre de grâce » pour la richesse et la beauté de ses paysages.
Les singes hurleurs, les tapirs, les capybaras, les fourmiliers et les pumas sont les symboles de cette faune aussi diverse que généreuse. En 1991, création d’une Biosphère, site retenu par l’UNESCO, dans le cadre de son Programme sur l’Homme et la biosphère, qui innovent et appliquent de nouvelles approches de gestion intégrée de la biodiversité et des ressources terrestres, côtières et marines.
Parmi les régions remarquables : les Llanos, grandes plaines arborées où la faune sauvage côtoie les énormes ranch de bétail.
Le bassin de l’Orénoque prolongeant ces plaines est un véritable Eden pour les oiseaux.

Vie sociale

C’est un grand solitaire : seule la mère et son petit vivent ensemble. Les premiers mois le petit se tient souvent sur le dos de sa mère, sevré à 6 mois, il prend son indépendance à 2 ans. Comme les membres de la même famille (tamandua) ou de familles proches (tatous et paresseux) le tamanoir possède une température corporelle parmi les plus basses chez les mammifères (32.7°), ce qui l’oblige à passer 15 à 16 heures par jour à dormir. A cet effet, il creuse un trou pour s’y installer et il s’y couche en enroulant sa queue touffue autour de lui pour conserver sa chaleur.

Le Tamanoir

Ordre : Pilose
Famille : Myrmecophagidae
Poids : 25 à 45 kg
Taille : 1m80 queue comprise
Gestation : 190 jours
Langue : 60 cm
Longévité : 25 ans

Le Tamanoir

Nourriture

Sa caractéristique principale est de ne pas avoir de dents ! Avec son nez il sent, avec ses griffes il creuse, il attrape les insectes (30 000 fourmis ou termites par jour) qui se collent sur sa langue gluante : véritable piège, munie d’épines saillantes qui sort de 60 cm en aller et retour (150 fois par minute). Enfin il les mange et les broie (avec les papilles cornées de son palais) et avec les muscles de son estomac.

Quizz


Combien de fourmis mange-t-il en un jour ?
REPONSE-DA.A. 30
B. 300
C. 3 000
D. 30 000

Réservez en ligne et économisez sur vos billets d’entrée !

Réserver →

Parc zoologique & Château de la Bourbansais

Parc zoologique & Château de la Bourbansais
La Bourbansais
35720 | Pleugueneuc | Bretagne | France

Tél : 02 99 69 40 07
Fax : 02 99 69 49 65
Email : contact@labourbansais.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

logo-footer